Image libre de droit..jpg

Stage de self defense féminine le samedi 15 Février 2020 de 14h à 18h et dimanche 16 Février 2020 de 9h à 17h a la salle des sports de TOUVRE,

 7 route de Bois Blanc 16600 TOUVRE.

Présentation du TDC

 

Le style TDC (Trapping Drill Concept) a été codifié par Frédéric PIVETEAU. C'est une méthode dont l'objectif est de savoir réagir ou se défendre face à une agression. En se préservant au maximum dans l'optique de fuir ou de neutraliser son assaillant, et ce en restant au maximum dans le cadre de la loi.

Le TDC est une synthèse des arts martiaux hawaïens (Kenpo karaté branche AKKI de Mills et de small circle jujitsu), philippins (Kali arnis escrima et Panantukan), chinois (wing chung) et des principes de silat (technique indonésienne).

Nous enseignons également le Kyusho jitsu, qui est l’art d’attaquer les points de pressions et/ou vitaux (les mêmes points utilisés que dans les méthodes de thérapies orientales). Des pressions,frictions ou des impacts sur ces points peuvent induire de la douleur voir une perte de conscience, le fameux KO.

Le TDC est un art martial français, qui s'inspire de techniques hawaïennes, mexicaines, philippines, vietnamiennes,indonésiennes, chinoises, japonaises, italiennes, espagnols, grecques camerounaises et americaines. Nous respectons ainsi un idéal français, son ouverture sur le monde et l'échange avec d'autres cultures. Voilà pourquoi certains pratiquants portent le drapeau sur leur tenue. Le TDC n'invente rien, cet art martial reprend ce qui lui semble être le meilleur de chaque discipline dont il découle.

TRAPPING DRILL CONCEPT (TDC)

Trapping hands: Enchaînements codifiés ou non, très utiles dans le combat rapproché. Cette technique issue du wing chun (nom de la fondatrice), a pour objectif de développer les capacités de contrôles des bras, ou saisis des poignets ou d'entraver les actions de l'adversaire. Le plus important est de travailler sur la ligne centrale de l’adversaire,  et se dans le but de le contrôler. On doit également respecter sa propre ligne centrale, afin d’éviter tout déséquilibre  et couvrir les zones sensibles du foyer supérieur (tête et haut du buste et coudes serrés pour protéger les cotes et les organes). Le travail sur la ligne centrale a pour fonction d’appréhender l'utilisation des deux bras dans les mouvements d'interceptions. Les trapping hands, peuvent  être travaillés sous forme de stycky hands ou mains collantes ou chi sao. C'est à dire, les chi sao veillent a un contrôle des poignets constant sous forme de jeux, et ce en étant le plus relâché possible. la force ne doit jamais être utilisé, seul la stratégie, structure du corps et les jeux de poignets primes.

Les 10 techniques de trapping hands niveau 1.

 

Drill: Série d’exercices qui permet, par leurs répétitions acharnées d'impliquer le subconscient des pratiquantes ou pratiquants. Les drill sont des mouvements simples et naturels utilisés par tous les corps qui ont besoin d'une répétition constante. Ce qui rend la pratiquante ou le pratiquant apte à exécuter sans hésitation, rapidement et sans faute, les enchaînements techniques.  Les drills se trouvent non seulement au cœur des techniques de défenses personnelle, mais aussi dans le travail des armes blanches tel que les bâtons courts (stick), machettes, tomahawks, couteaux (push-dagger, poignard pour le lancer, dague avec simple ou double lame, karambit), yubibo, tambo, kubotan, moc ban (règle du tailleur), matraque télescopique, tonfa et nunchaku (optionnel).

 

Les drills existent sous forme:

- De Trapping hands codifiés avec des enchaînements de frappes sur certains points précis du corps tel que le GIO.V.DRILL*.

- Des enchaînements de manipulation des bras de l'adversaire sur des combo* et d'attaque des ses bras avec les coudes.

- De sticky hand ou chi sao (main collantes).

- Sur le contrôle de la ligne centrale de l'adversaire contre des crochets ou uppercut.

- Dans des mouvements interception sur des directs.

- Dégagement et torsion des doigts appelé flow*, tapi tapi* afin d'aborder le solo baston en FCS* ou le subrada* en CCFB*.

- Contrôle de la garde.

Concept: Dans le cadre des arts martiaux. Il s'agit d'un ensemble de règles concrètes qui se rapportent à la vitesse de divers processus ainsi qu'aux mécanismes qui l'expliquent. On ne travaille pas à l'encontre de la biomécanique du corps humain. Utilisation des principes de la physique, et de la gravité. Le TDC doit s'adapter à la personne. Cette discipline doit répondre aux techniques d'agression les plus utilisés dans la rue, en fonction de l’expérience de terrain de chacune ou chacun. Les concepts se composent de principes (règles) en fonction des situations ou de l'individu.

 

Exemples de principes:

- La cinétique du mouvement correspond au manipulations techniques applicables sur les individus faisant usage de gestes agressifs, et les manipulations de l’agresseur en fonction de la biomécanique du corps humain afin de contrôler l'individu le plus rapidement possible. Ce qui signifie qu'ils peuvent être formés dans un délai limité et utilisée les techniques simples sous le stress durant des années. Le TDC est une technique qui travaille dans la logique du corps, et s'adapte aux réactions de l'assaillant. Une force physique importante est peu utile, dans la mesure ou les principes se centre sur les lois de la gravité. Le TDC se focalise sur des exercices de réaction du corps appelés reaction drill* en CCFB et LOCKUP*, ou rythming timing pattern* (RTP) en A.K.K.I*  afin de suivre l'élan du corps et ses réactions.

 

- En combat, on gère une situation de violence. Il faut être efficace le plus rapidement possible dans le cadre le la loi. La simplicité de l'apprentissage doit se manifester sans aucune complication dans les geste qui nécessite peu de gymnastique intellectuelle. D’où la répétition des drill et le travail sur la structure et les sensations.

 

- Les formes ou kata ou tao, enchaînements codifiés dans le vide, qui correspondent à des techniques offrant des réponses face à des empoignades, saisies ou frappes. Intégrant les drill et flow, mais aussi permettant de développer des réflexes spécifiques sur certaines situations de combat et de travailler la structure lorsque l'on est seul et sans partenaire. Les formes s'exécutent avec ou sans armes.

DÉFINITIONS:

*GIO.V.DRILL: Au nombre de 4 en TDC. Ce drill porte le nom de notre prof M°VERRECHIA Giovanni (cf rubrique  influence), et fondateur du Diem Huyet Vo Dao.

- Le premier est un drill qui attaque les point du bras avec les coudes. 

- Le deuxième est une interception des direct avec nos coudes afin de fracturer les phalanges, suivi d'une manipulation du corps de UKE afin d’enchaîner des coups de coudes dans l'élan.

- Le troisième est l'apprentissage des points avec la direction de la cible, la position élémentaire et l'arme (points revers tranchants...etc) sous forme de tapi-tapi.

- Le quatrième drill attaque l'adversaire qui est en garde à gauche ou à droite.

- Le cinquième drill, sont des enchaînements de frappes en "coup de poing marteau" (frappes en poings fermés avec l'avant-bras sur gorge, tête d'épaule, poumon, artères fémorales bas du dos).

*Combo: Combo est l'abréviation anglaise du mot combinaison (combinaison). Dans le cadre des arts martiaux il s'agit d'attaques combinés tel que direct gauche droite, ou crochet gauche droite..... Très utilisé dans les flow.

*Flow: Le plus fréquemment utilisé en contre attaque sur des combo. C'est une réponse qui se veut dans le respect de la mécanique du corps, sans contraintes, avec un contrôle constant du corps de l'adversaire, fluide, relâché et surtout sans aucun temps mort. 

*Tapi tapi: Drill de frappe dans la paume de main de l'adversaire afin d'aborder les armes, ou les trapping hands avec armes.

*FCS: "Filipino Combat system" dont le fondateur n'est autre que TUHON Ray DIONALDO (cf rubrique influence). Ecole de kali arnis escrima qui travaille le karambit, double couteau, panantukan (technique de boxe avec les coudes), sarong (foulard), stick et machette.

*SUBRADA: Drill du CCFB ou chaque partenaire à un stick et qui combine des enchaînements de trapping hands codifié.

 

*CCFB: Combined Chinese and Filipino Boxing dont le fondateur n'est autre que M°Angelos FASOIS (cf: rubrique influence). Ecole de kali arnis escrima qui découle en partie du FCS. Le CCFB est l'une des deux disciplines que nous ne modifions pas, l'autre étant le LOCKUP. Basé sur des drill de trapping avec couteaux, karambit, machettes, tomahawks  ou stick. Les drill sont adaptables et moins codifié que en FCS.

*Le LOCKUP: Le lockup est une discipline que nous n'enseignons pas. On révise ce qu'on apprend. Le LOCKUP est applicable uniquement dans un cadre professionnel (tel que la police, agents de secteur privé ou public travaillant de jour ou de nuit). Le LOCKUP à la spécificité de ne pas pouvoir être mixé avec les autres disciplines, elle n'est pas que technique. Le seul moyen d’évoluer dans cette discipline est de partir à des séminaires "recyclages" avec nous chez nos profs de groupe 9 (cf rubrique influences), mais uniquement si vous êtes dans un secteur professionnel particulier, tel que ambulanciers, personnel hospitalier, pompiers, police, gendarmes ou sécurité privé.

   Le système LOCKUP est une méthode de la police Américaine pour la gestion de la violence. Elle n'est enseignée en Europe que par GROUPE 9 dans une volonté d'application professionnelle (autant dans la technique que l'esprit d'entrainement) Le seul moyen d’évoluer ....

*Reaction drill (RD), ou rythming timing pattern (RTP): Ce sont des mouvements courts et simples en 3 temps, 5 temps ou 7 temps et applicable sur une centaine de techniques différentes. les RD ou RTP privilégient la mémoire musculaire plutôt que l'intellect, ces enchaînements développent la vitesse d’exécution du pratiquant. En utilisant ce principe, le pratiquant augmente son explosibilité sur ses techniques avec ou sans armes.

*A.K.K.I: American Kenpo Karate International ou Intensity (intensité). Art martial qui a inspiré le TDC par ses principes, certaines techniques sont reprises telles quelles. Mais la discipline n'est pas enseigné directement. Fondé par le Grand Maître Paul MILLS élève direct de Mr Edmund Keloha PARKER (1931-1960) fondateur de l'American Kenpo Karate. Elle est représentée en France par son importateur Mr MOUKOUDI Belmond et fondateur de la Kenpo Blast Academy (cf rubrique influence). Ils sont à l'origine des RTP et le seul art martial à en faire une spécificité centrale de la discipline. Ex: On peut pratiquer le TDC sans connaître nécessairement les RTP ou RD. Ce qui est également le cas pour la self défense féminine.

Nos principaux partenaires::

C.O.E.G.F.

 

Les Clubs Omnisports des Electriciens et Gaziers de France ont été créés en 1986, ils forment aujourd'hui une union d'associations (loi 1901 sans but lucratif). A l'origine prévue pour pallier au manque de structures sportives destinées au personnel EDF GDF (centre de Villejuif). L'association Trapping Drill Concept est affiliée au COEGF. 

Ville de TOUVRE.

Ville de MAGNAC SUR TOUVRE.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now